Les jours meilleurs sont ceux que nous bâtirons ensemble

Le 16 Novembre, Jean-François Guyo, président de l’Association de Coordination des 3 Centres Sociaux d’Arras a  adressé ce message aux équipes bénévoles et salariés et le texte ci  dessous a été lu en amont des moments de silence:

Dans le respect des valeurs dont procèdent nos centres sociaux, nous nous associons au deuil national et, plus particulièrement nous (marquons) une minute de silence, ce midi, avec l’ensemble du pays. … D’autres actions ne manqueront pas d’être organisées, à notre initiative si nous le décidons

Notre République est en deuil mais elle ne cède pas. Le pays tout entier est en deuil.

Comme le laissaient présager les événements de janvier, notre pays a été attaqué. Il s’agit d’un attentat, commis sur notre sol, d’une ampleur inégalée depuis la dernière guerre mondiale ; un crime odieux commis par une organisation terroriste prétendument islamique.

Le choix du lieu est symbolique : frapper au cœur notre patrie, notre pays en sa capitale.

L’objectif recherché par ces criminels est clair : nous diviser, nous opposer les uns aux autres, semer l’horreur et, partant, la peur et la haine. Face à cet acte injustifiable et monstrueux une seule attitude s’impose : faire front commun, rester durablement unis et résister. Réaffirmer les principes qui fondent notre République : Liberté, Egalité, Fraternité et Laïcité.

Ne pas céder aux appels à la haine et aux guerres religieuses. C’est de l’humanisme universel que nous tirons notre force et notre légitimité ; au nom des droits et devoirs inscrits dans notre Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen et dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Sans distinction de sexe, de nationalité ni de religion.

Les jours meilleurs sont ceux que nous bâtirons ensemble.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *