Hier mon père pleurait

Par Anne-Catherine Barthelon, centre social de Tournon

Hier mon père pleurait
Mon père ce héros, avait le journal ouvert sur ses genoux, à la page où les portraits des jeunes victimes de l’attentat étaient publiées
Et mon père pleurait
Mon père , 90 ans, mon héros parti malgré lui, en indochine à 20 ans, lui qui a mis des années avant de raconter , il pleurait..
parce qu’il sait ce que c’est que d’avoir un fusil dans les mains, de tout faire pour éviter de tirer, de faire demi tour dans  les rizières lorsqu’ils se retrouvaient face à face avec les mêmes jeunes de leur âge…pour ne pas tirer, pour ne pas tuer.
il ne comprend pas…toutes ces victimes sont ses petits enfants..il pleure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *